Français
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisEnvoyer à un ami
C.I.A.D - S.M.A
CLUB INTERNATIONAL D'AUTO DEFENSE SMA
 

 

Attentat ?

Les conseils de cet expert israélien,

 qui vous sauveront la vie

 

 

Ces précieux conseils ont été communiqués par un expert israélien, officier et spécialiste de l’antiterrorisme au sein de la brigade spéciale de la police israélienne. Par définition, on ne sait jamais quand un attentat interviendra. Comment réagir lorsque qu’une bombe explose ou que des coups de feu retentissent autour de vous ? Voici quelques clés qui vous feront adopter les bons réflexes.

 

L’explosion d’une bombe.

Vous disposez de deux secondes pour vous plaquer au sol. Vous devez le faire au moment où vous entendez la déflagration. Immédiatement vous sentirez la pression et la température augmenter subitement. C’est le premier effet qui doit vous alerter, sans réfléchir couchez-vous ! Vient ensuite, l’onde de choc (le blast) qui précède le moment où tout volera en éclat autour de vous. C’est l’instant le plus dangereux, car la plupart des futures victimes sont encore debout et sont percutés par des éclats.

 

Dans les forces spéciales israéliennes, on s’entraine à se coucher très rapidement et l’on constate d’abord que l’exercice est tout à fait possible et ensuite qu’il est salutaire, car la plupart des personnes ne sont pas touchées (juste un peu sonnées) une fois soumises « à l’altitude zéro », selon le jargon des sauveteurs. Si vous parvenez encore réfléchir dans ces conditions, pensez à vous boucher les oreilles et à ouvrir la bouche, pour protéger les tympans et éviter la compression des poumons.

 

Un homme armé ouvre le feu

Près de vous, là encore, le premier réflexe est de se baisser. Les tireurs suivent pratiquement tous la même logique (sauf dans la dernière fusillade à Las Vegas), ils « arrosent » leur entourage à une certaine hauteur (la poitrine). Votre premier réflexe sera de vous projeter au sol les deux mains en avant (et non pas en vous agenouillant puis en vous couchant car vous perdez un temps précieux). En sortant du champ du tireur, vous devez en même temps examiner la situation et déterminer les meilleures issues possibles par lesquelles vous vous enfuirez, toujours en rampant. Si aucune fuite n’est possible, il vous reste encore l’option de « faire le mort », les terroristes étant 1000 fois encore plus stressés que vous ne feront pas la différence avec leurs victimes réelles.

 

Les bons reflexes

 

Quittez au plus vite le lieu de l’attentat

Une nouvelle explosion peut suivre la première. Il y a un risque d’effondrement de l’édifice. Couvrez-vous la bouche et le nez pour vous protéger contre les fumées d’incendie et la poussière.

 

En cas de blessure, demandez une aide médicale

Les ambulances arrivent vite sur les lieux d’un attentat. Sous l’état de choc, une personne blessée ne s’en rend pas compte et risque de perdre beaucoup de sang, de perdre connaissance et de recevoir d’autres blessures.

 

Ne cédez pas à la panique

Facile à dire et moins facile à faire mais sachez que les mouvements de panique peuvent être mortels. Evitez les passages étroits, s’il y a d’autres sorties. Si vous ne voyez qu’une seule sortie, ne devancez pas les autres, respectez l’ordre, cela vous permettra de quitter plus vite la zone de l’attentat.

 

Ne courez pas avec la foule

Vous risquez d’être piétiné par les gens. En plus, vous ne savez pas où la foule vous conduira et risquez de vous retrouver dans un lieu dangereux.

 

Quand vous avez atteint un lieu sûr

Essayez de vous souvenir de tous les détails qui ont attiré votre attention. Vous aurez besoin de cette information si vous souhaitez aider les enquêteurs.

Mais le meilleur moyen d’échapper à un attentat, et les Israéliens sont passés maîtres en la matière, c’est l’anticipation. Restez toujours en éveil et signalez les objets suspects, les situations inappropriées comme un individu vêtu très chaudement en plein été. Selon les services de sécurité, la plupart des attentats sont déjoués à temps en Israël, certes par les services de renseignements, mais aussi, grâce à la vigilance du public.

 

Comment vivre avec la menace terroriste ?

• Normalement, mais en étant plus vigilant et prévoyant. Ne vous gâchez pas la vie, c’est précisément l’objectif des terroristes.


• Au quotidien, utilisez la technique de « la projection mentale ». Cela consiste à se dire, tiens, je suis ici, si il se passe cela je peux faire ça…en clair : toujours avoir un plan B !


• Lorsque vous pénétrez dans un bâtiment, consultez rapidement le plan d’évacuation qui est obligatoirement affiché. En cas d’incident, vous aurez un temps d’avance.


• Au resto, bar, ou autre endroit publique, prévoir une sortie d’urgence (porte de secours, fenêtre, balcon, escalier de secours…)


• Personnellement, j’aime me placer de sorte à voir qui entre dans « un local », et en n’ayant personne dans mon dos.


• Connaitre les numéros de téléphone de la police, de la gendarmerie, du SAMU, des sapeurs pompiers. Vous pouvez les télécharger au format PDF ici : http://www.risques.gouv.fr/…/fil…/telecharger_le_fichier.pdf


• Prenez des cours de premiers secours. (avec option pour les blessures par balles/éclats et les blasts !!!). Sur internet de nombreuses sources sont disponibles.


• Equipez votre domicile et votre véhicule avec une trousse de première urgence. Soyez particulièrement équipés pour arrêter les hémorragies (cause principale de mort au combat, donc en cas d’attaque terroriste). Ayez des pansements compressifs, pansements hémostatiques, des garrots.


• A défaut de matériel adéquat, on peut toujours improviser pour arrêter une hémorragie, exemple : retirer son tee shirt et le déchirer en 2. 1 partie sert de compresse à appliquer directement sur la plaie et l’autre partie sert de « bande » pour maintenir le pansement. On peut également combattre une hémorragie sur un membre avec un garrot de fortune réalisé avec une ceinture par exemple.


• Ne pas oublier que dans le cas d’une blessure par balle, il peut y avoir 2 trous pour 1 projectile (entrée et sortie). Si vous ne vérifiez pas, l’hémorragie continue…


• Si vous êtes adeptes des jeux de simulation tel que l’airsoft ou Milsim…ce n’est pas le moment de sortir avec vos répliques d’armes, vous vous exposez à de graves problèmes, voir même à un danger direct.


• Dans le répertoire de votre téléphone (si il n’y a pas de code d’accès), ou à porter sur une carte papier sur vous : Les numéros de personnes à contacter au cas où il vous arrive quelque chose. Le code international malheureusement peu connu en France est : ICE + numéro (In Case of Emergency / En Cas d’Urgence). Les services de secours pourrons ainsi rapidement contactez vos proches…et le cas échéant vous identifier. Autre variante, indiquer en clair «maman Janine Machin» (pas les prénoms seuls!) + le numéro de tel.

Comment assister les forces de sécurité ?

• Signaler tout contenu suspect sur internet (profil de personne, site de propagande, trafic d’armes, personne menaçante…). Pour cela, voici le lien : https://www.internet-signalement.gouv.fr Attention à ne pas faire de signalements farfelus…les forces de sécurité ont déjà beaucoup de travail !


• Signaler toute personne de déplaçant dans un lieu publique avec une arme (sauf forces de sécurité).


• Signaler tout « colis, paquet, valise, » suspect pouvant contenir une bombe, après avoir demandé si cela appartient à quelqu’un se trouvant sur les lieux.


• En cas de contrôle, rester courtois et suivre les instructions des forces de sécurité. Laisser vos mains bien en évidence (pas dans les poches ou derrière le dos par exemple).

Que faire en cas d’explosion ?

• Se jeter au sol pour s’allonger et se protéger la tête dans ses mains

• S’il n’y a pas d’autre explosion et pas de tir d’armes à feu, contactez les forces de sécurité et déclenchez l’alarme incendie si elle n’est pas déjà activée

• Portez les 1er secours aux blessés

• Attendre l’arrivée des secours

• Donnez votre témoignage aux forces de sécurité.

Que faire en cas de fusillade ?

1/ Si vous êtes à votre domicile :

• Ne sortez pas.
• Evitez de regarder par la fenêtre pour voir ce qu’il se passe.
• Fermez la porte à clé.
• Ne restez pas derrière la porte. Les balles traversent les portes et en cas d’explosion celle ci peut être « projetée ».


• Allongez-vous en évitant de rester contre les murs « de façade » et près des fenêtres. Les munitions de fusil type Kalachnikov perforent les murs des constructions modernes en aglo en béton ou en briques ainsi que tous les types de fenêtres non-blindés. Les murs des constructions anciennes, plus épais, résistent mieux. Choisissez un emplacement situé vers le milieu de votre habitation.


• Une fois en sécurité contactez les forces de sécurité. Expliquez clairement la situation et en décrivant uniquement ce que vous avez vu ou entendu, l’adresse et le moment de l’incident).

2/ Si vous êtes dans la rue :

• A pied, courez rapidement pour vous éloigner de la zone des tirs. Baissez vous pour diminuer votre silhouette (plus difficile à viser et moins de risque de prendre une balle perdue)

• Ne pas fuir en restant dans l’axe des tirs. En clair, ne pas courir en restant dans la même rue que la fusillade (les balles seront toujours plus rapides que vous), prendre la première rue perpendiculaire pour être « à couvert ».

• Si les tirs sont dirigés dans votre direction (vous entendrez des « sifflements » (les balles qui passent à coté de vous) et des claquements secs (les impacts des balles qui s’écrasent sur les matériaux), allongez vous, dissimulez vous en attendant que les tirs cessent ou ne soit plus dirigés vers vous. Dés que c’est possible, fuir.

• En véhicule, éloignez vous rapidement de la zone des tirs tous en évitant de créer des accidents (percussions d’autres véhicules ou de passants) si la circulation le permet.

• Si la circulation est bloquée, sortez de votre véhicule rapidement pour fuir la zone à pied.

• Si vous devez vous abriter derrière des automobiles, veillez à vous positionner de telle sorte que le moteur soit entre vous et les tireurs. C’est la seule partie du véhicule qui ne peut pas être perforée par un projectile du calibre type Kalachnikov (7,62X39). La carrosserie et les portières n’offrent aucune protection.

• Une fois en sécurité contactez les forces de sécurité. Expliquez clairement la situation et décrivant uniquement ce que vous avez vu ou entendu, l’adresse et le moment de l’incident).

3/ Si vous êtes dans un bâtiment publique :

• Essayez de quitter les lieux sans vous rapprocher des terroristes (danger de tirs et d'explosion)

• Si la sortie du bâtiment est impossible, essayez de vous cacher. Les terroristes procèdent très rarement à des fouilles organisées des lieux, ils tirent sur ce qui est directement à leur vue. Une cachette simple peut vous sauver la vie.

• Si vous ne pouvez pas fuir et qu’il y a déjà des victimes et que les terroristes s’approchent, faites le mort allongé au sol, ne bougez pas avant que ceux-ci se soient éloignés.

Autre conseil: si une victime ne ventile plus (respiration) et ne circule plus (pas de pouls) ,des DSA (défibrillateur semi-automatique) sont à disposition dans des pharmacies , grandes surfaces et parfois dans des rues se renseigner sur les emplacements dans les alentours des lieux que l'on fréquente , domicile , travail , itinéraire entre le domicile et le boulot...cela peut permettre de réanimer une personne, l'appareil vous donne les instructions à suivre donc pas besoin d'être Dr House.

Comment identifier un terroriste ?

Il n’y a pas de règle établie, mais on peut déceler des indices comportementaux:
• Yeux agars, l’individu cherchera d’ailleurs à éviter de capter le regard de ses futures victimes,
• état de transe apparent,

• grande concentration (le terroriste n’entend pas ou ne répond pas quand on lui parle)
• niveau de stress élevé sans raison identifiable,
• forte transpiration sans raison identifiable,

• réactions d’évitement face à l’autorité (si les forces de l’ordre ne sont pas sa cible, le terroriste s’en tient éloigné le plus possible),
• en prière, l’individu pourrait passer pour quelqu’un qui se parle tout seul.

• comportement d’une personne qui se sait condamnée (abandonnant ses objets de valeur, ne prenant pas la peine de reprendre la monnaie de son ticket, « oubliant » des objets,

• poing fermement crispé sur (ce que vous pensez être) le déclencheur d’une bombe.
• Si la cible est en vue, le kamikaze ira droit au but, en poussant éventuellement les gens sur son chemin.

FUYEZ !!

INDICES VISUELS:

Des vêtements amples et couvrants pour cacher les explosifs, parfois inadaptés à la température ambiante (par temps chaud, en plein été par exemple).

• Une silhouette étrange : L’individu n’est pas gros, mais difforme : son tour de taille est très large car il porte une ceinture explosive, mais ses bras, ses jambes et son cou restent fins. De même, la moitié supérieure de son corps manque de mobilité à cause de la charge accrochée.

• Un gros sac serré contre le corps (ou porté sur le dos), et manipulé avec le plus grand soin (si la bombe est dans un sac).
Astuce pour confirmer un soupçon sur une personne « bizarre » : Adressez-lui la parole :
- Bonjour Monsieur, vous vous sentez bien ? S’il répond comme une personne civilisée (avec une explication ou un joli va te faire foutre), tout est ok. S’il ne répond pas ou dévoile une arme ou une ceinture d’explosifs, fuyez !!!!


- N’oubliez pas que le terroriste n’a pas de look particulier, barbe ou pas barbe, pas de couleur de peau particulière…et ni de genre particulier (masculin, féminin)

Une autre option est à envisager UNIQUEMENT en cas d’extrême situation lorsque vous êtes au contact direct d’un terroriste qui tente de vous tuer (ou autrui) : Combattre, à mains nue ou avec des objets divers, outils...si vous le neutralisez c’est bien. Si vous échouez, il allait vous tuer de toute façon, mais votre réaction peut permettre à d’autres personnes de fuir ou de réagir. Ne jouez surtout pas les RAMBOS !!!

Infos : Voici une affiche diffusée par le ministère des situations d’urgence Russe, Je pense que notre ministère de l’intérieur devrait réaliser quelque chose de similaire pour nos concitoyens. Voir le lien :
http://fr.sputniknews.com/infograph…/20120314/193898711.html

Aux USA, des clips de prévention existent...même chose, nos autorités devraient réaliser quelque chose de ce type en français...
https://www.youtube.com/watch?v=RCx1L0YSeJg&feature=youtu.be

Si vous avez réussi à lire tout mon bla bla, il ne vous reste plus qu'à partager pour aider ceux qui sont un peu perdus...

 

 

 CONSEILS UTILES EN CAS D'ATTAQUES OU DE VOLS.


 CONSEILS DE SÉCURITÉ :

1. le coude est la partie la plus solide de notre corps. Si vous êtes assez proche pour vous en servir, allez-y !

2. Si un voleur vous demande votre porte-monnaie ou votre sac à main : NE PAS LUI DONNER EN MAINS PROPRES!. Lancez-le loin de vous. Il y a de fortes chances pour qu'il se précipite sur l'objet, au lieu de vous attaquer. PROFITEZ-EN POUR VOUS ÉLOIGNER EN COURANT LE PLUS VITE POSSIBLE !

3. Si vous avez été enfermée dans un coffre d'auto : enfoncez les phares arrière, puis passez votre bras dans l'ouverture et agitez-le frénétiquement. Cela attirera l'attention de tous à l'exception du conducteur. Un conseil qui a déjà sauvé des vies.

4. Dès que vous entrez dans votre auto : Verrouillez les portes et partez. Les femmes ont tendance à s'asseoir un moment dans leur auto pour faire leurs comptes, écrire une note, etc., par exemple, après avoir travaillé ou avoir été faire les magasins. NE RESTEZ PAS ASSISE DANS VOTRE AUT0 STATIONNÉE, PORTES NON VERROUILLEES !

Un prédateur peut vous observer et saisir l'occasion de se glisser du côté passager pour vous forcer de le conduire quelque part, un pistolet braqué sur votre tempe . Si un prédateur se trouve déjà à l'arrière dans l'auto, et braque son pistolet sur vous, NE SUIVEZ PAS SES ORDRES ! Je répète : NE SUIVEZ PAS SES ORDRES !

Arrangez-vous plutôt pour endommager votre auto: choisissez un obstacle et appuyez sur l'accélérateur. N'ayez pas peur : votre coussin gonflable vous protègera. C'est la personne sur le siège arrière qui encaissera le coup. Dès que l'auto s'immobilise, sortez et courez. Une solution si vous ne voulez pas qu'on retrouve votre corps dans un endroit perdu.



5. QUELQUES CONSEILS DE PRUDENCE DANS LES STATIONNEMENTS ET LES GARAGES :


A.) Soyez vigilante.. Regardez autour de vous. Inspectez l'intérieur de votre véhicule : le siège arrière, l'espace devant le siège passager avant.

B.) Si vous êtes stationnée à côté d'une camionnette, entrez dans votre auto de l'autre côté. La plupart des tueurs en série attaquent leurs victime pendant qu'elles ouvrent la porte de leur auto, pour les entraîner dans leur camionnette.

C.) Observez les autos stationnées de part et d'autre de votre auto.. Si vous voyez un homme assis seul, surtout s'il est du côté de votre auto, peut-être est-il préférable de retourner à votre bureau ou au centre commercial et de demander l'aide d'un garde ou d'un policier pour vous raccompagner. MIEUX VAUT AGIR AVEC PRUDENCE (Mieux vaut être paranoïaque que mort.)

6. PRENEZ TOUJOURS


l'ascenseur au lieu des escaliers. (Les cages d'escalier sont des lieux de crimes parfaits ! Surtout la NUIT!)

7. Si un prédateur a une arme à feu mais ne vous tient pas, COUREZ ! Les chances qu'une balle vous atteigne ne sont que De 4 sur 100 et même si c'est le cas, les balles n'atteindront QUE RAREMENT un organe vital. COUREZ ! Si possible en zigzaguant !

8. En tant que femme, nous essayons toujours d'être gentille : LAISSEZ LA GENTILLESSE DE CÔTÉ ! Vous risquez d'être violée ou tuée. Ted Bundy, le tueur en série, était un homme beau et bien éduqué. Il comptait TOUJOURS sur la sympathie des femmes afin de les enlever : il marchait avec une cane, il boitait, il demandait de l'aide pour entrer dans son véhicule.

9. Rappelez-vous l'histoire du bébé qui pleure. Une femme a entendu des pleurs de bébé qui semblaient provenir de sa porte d'entrée Plutôt que d'ouvrir, elle a appelé la police car cette situation, tard dans la soirée lui semblait bizarre. La réponse de la police ne s'est pas faite attendre :

"Surtout, n'ouvrez pas !" Ensuite, il a semblé à cette femme que le bébé avait rampé sous une fenêtre. Elle avait peur que le bébé aille jusqu'à la rue et se fasse heurter par une auto. À nouveau, le policier lui dit : SURTOUT, N'OUVREZ PAS.

Il l'informa qu'il était possible qu'un tueur en série essaie d'apitoyer des femmes à l'aide d'un enregistrement de pleurs de bébé pour ensuite pénétrer chez elles. Ce fait restait à vérifier mais il confirma que la police avait reçu plusieurs appels de femmes qui avaient entendu un bébé pleurer dehors lorsqu'elles étaient seules la nuit !

S'il vous plaît, N'OUVREZ PAS si vous entendez des pleurs de bébé. Ce message devrait probablement être pris au sérieux parce que l'histoire pleurs de bébé a été mentionnée dernièrement à la télévision lors du programme America 's Most Wanted » qui parlai d'un tueur en série en Louisiane.

10.Si vous roulez et que l'on vous jette des œufs sur votre pare-brise (chose plutôt étonnante et inhabituelle) ne faites SURTOUT PAS fonctionner vos essuie-glaces ni ne pulvérisez de l'eau. Les œufs, lorsqu'ils sont mélangés avec de l'eau, deviennent laiteux et vous n’y verrez absolument plus rien du tout. Vous serez alors contraint(e) de vous arrêter et serez victime d'un vol qualifié. Ceci se passe en bande organisée. Par exemple du haut d'un pont, on vous jette des œufs et ensuite d'autres complices se trouvant sur le bas côté de la route viennent vous sauter sur le véhicule avec tout un attirail pour vous déstabiliser et vous voler.

CONSEIL DE PRÉVENTION :

LAISSEZ COULER les œufs sur votre pare-brise sans tenter de nettoyer. Continuez à rouler et éloignez-vous le plus possible du lieu. Arrêtez vous dans un endroit sûr avant de procéder au nettoyage en profondeur des œufs sur le pare-brise. C'est la dernière technique utilisée par les voleurs Un dernier conseil : Ne jamais crier « À l'aide ! » mais plutôt "AU FEU !" les gens vont sortir pour le feu mais rarement pour aider.

Ça peut aussi désarçonner l'agresseur, il se demandera s'il a affaire à un fou ou une folle et il pourrait bien vous lâcher su place.. (ref: formation en autodéfense pour femmes). Finalement, j'aimerais que vous fassiez parvenir ce message à un maximum de monde car Il pourrait sauver une/des vie(s)...

Bas du formulaire

 

 

 

CONSEIL LORS D'UNE AGRESSION

 

Une fois le processus d'agression engagé, les conseils que nous pouvons vous fournir recouvrent des principes de base :

1. Evaluer le potentiel de dangerosité.

2. Jauger son environnement : limitation ou non des mouvements, potentiel de fuite.

3. S'évaluer soi-même : condition physique et/ou psychologique.

4. Maîtriser les signes verbaux et non verbaux extérieurs (respirer, ne pas paniquer afin de ne pas communiquer sa peur, parler d'une voix décidée).

5. Tenter de raisonner l'agresseur par la parole, si sa « typologie agresseur » le permet.

6. Rester en alerte : au cas où un coup est donné.

7. Fuir ou désamorcer le conflit par la diplomatie, si possible, et ce même après des coups.

8. En cas de coups, d'abord se protéger afin d'éviter d'être amoindri(e) ou blessé(e).

9. Rester en équilibre, ou le rétablir.

10. Se défendre par tous les moyens en touchant les points sensibles du corps humain. Si votre vie est en jeu, appliquer la règle de la survie : Aucune règle.

 

 LA SECURITE DES BIENS

 Protéger ses biens, c'est avant tout connaître les types de vols.

VOL A L'ITALIENNE (RUSE) : Vous vous faites heurter légèrement à l'arrière par un autre véhicule. Réflexe normal, vous descendez vérifier les éventuels dégâts. Pendant ce temps, un complice en profite pour monter dans votre voiture et s'enfuit avec, suivit bien entendu du véhicule qui vous a heurté.

VOL PAR FAUSSE QUALITÉ : Se faire passer pour un professionnel d'un métier, pour tromper les victimes et profiter de leur confiance pour abuser d'eux et les dérober. Faux agents EDF, faux ramoneurs, faux agents des PTT, faux plombiers, faux électriciens, faux représentants, faux policiers, etc.

VOL A LA ROULOTTE : Vol d'objets ou d'accessoires dans un véhicule. En général, le ou les auteurs utilisent un objet (morceau de silex ou porcelaine de bougie), pour casser le déflecteur arrière, ou une vitre latérale. Ils s'emparent ensuite de tout objet pouvant les intéresser (autoradio, CD, mallette, téléphone, etc).

CAMBRIOLAGE - VOL PAR EFFRACTION : Vol perpétré en tout lieux d'habitations. On distingue :
• Le vol par effraction : Le ou les voleurs, cassent la porte d'entrée ou une fenêtre, pour pénétrer à l'intérieur de l'habitation. En général, vous êtes bon pour faire changer la porte ou la fenêtre parce qu'ils ne prennent pas de gants. L'accessoire le plus fréquemment utilisé est le pied de biche, mais certains arrivent à casser une porte en prenant appui sur le mur et en poussant très fort avec les pieds. Si le mur est loin, ils se mettent dos à dos pour effectuer cette manoeuvre.

• Le vol par escalade : Comme son nom l'indique, le ou les voleurs grimpent jusqu'à la fenêtre d'une habitation qu'ils ont repérée. En général, ce genre de vol est commis par un seul individu. Manouvre souvent périlleuse, le voleur prend de gros risques pour atteindre son but. Certains sont de véritables funambules, souples, agiles, ils se faufilent partout, même dans les conduits d'aération. Les immeubles n'ayant pas de toit, mais une terrasse, sont une aubaine pour ces "monte en l'air"; ils accèdent ainsi plus facilement aux appartements situés au dernier étage, surtout si il y a des balcons. Il est plus facile de descendre que de monter.

LE VOL A LA PORTIÈRE : Généralement les individus sont au nombre de deux, chevauchés sur un véhicule deux roues motorisé (scooter, motocyclette). Ils naviguent la plupart du temps sur des voies de circulation où il y a fréquemment des embouteillages à la recherche de proie facile. Leur but est de repérer dans les voitures, un sac à main, une mallette, un téléphone portable, ou tout autre objet pouvant les intéresser, posé sur le siège avant droit ou sur le tableau de bord. Ils s'attaquent normalement aux personnes seules, mais il y a des exceptions et il ne faut pas faire de généralités.

RACKET : Extorsion d'objet ou d'argent par intimidation ou violence. En général, perpétré par plusieurs individus, pour mieux intimider la victime. Les lieux les plus propices à ce genre de méfaits sont les lycées et collèges. Les victimes sont souvent très jeunes et fragiles, et n'osent même pas en parler par crainte de représailles. La plupart du temps, ceux qui commettent ce genre de vols, font partie du lycée ou du collège concerné. Le ou les voleurs ne se contenterons pas d'une victoire, surtout si ça marche. Au cas où vous seriez au courant, il faudrait persuader votre enfant d'aller déposer plainte.

VOL A MAIN ARMÉE : Vol perpétré avec une arme (arme à feu, arme blanche, ou tout autre objet pouvant être affilié à une arme) Beaucoup de personnes pensent qu'un vol à main armée est commis avec une arme à feu, mais ils se trompent ! Certains utilisent tout simplement, une bombe lacrymogène, un cutter, une matraque, une batte de base-ball ou tout simplement un pistolet en plastique. En général, quand on parle de vol à main armée, on pense aux banques, mais la plupart du temps, ce sont de simples magasins qui sont visés, ou alors des personnes dans la rue. Moins d'argent à gagner, mais moins de risques.



 
 PROTECTION DES PERSONNES
 
Notre époque assiste impuissante à la recrudescence des vols avec violences et autres agressions. Nous devons cependant recourir un principe de précaution (sans toutefois devenir paranoïaque !). Cette rubrique vous fournit un outil simple :

LA PREVENTION.


Vous ne vous en rendez peut être pas compte, mais dans votre vie quotidienne vous devenez souvent une proie facile pour des personnes mal attentionnées. Quelque soit votre environnement, vous êtes à même d'empêcher des vols avec violence, agressions, viols,...contre votre personne. Et ce en limitant le champ d'opportunités de votre ou vos agresseur(s).

Votre objectif : Améliorer votre protection grâce à la prévention


Vos moyens : Votre bon sens et votre observation (visuelle et auditive). Sachez que vos yeux et oreilles sont de formidables outils de prévention. L'oeil humain, par exemple, possède un angle de vision de 150° et est un formidable "detecteur de mouvement". Votre ouie permet de déceller des bruits de pas, de respiration, etc...

ZONES:
En fonction des lieux que vous êtes amenés à fréquenter, votre niveau de prévention doit s'adapter à votre environnement. Chez soi, le niveau de prévention est minimal, alors que celui doit être maximal lorsque par exemple vous retirez de l'argent à un distributeur.
On peut qualifier 3 zones à risques où chacune peut amener agression gratuite, vol avec violence, viol, vol par ruse,.

ZONES TRES « RISQUES »
Ce sont des lieux où vous êtes très exposés. Votre attention est monopolisée par une tâche que vous avez à accomplir ou vous êtes dans l'impossibilité de vous enfuir.
Distributeur de billets de banques

Préférez les distributeurs avec sas. Cachez votre code bancaire de votre main et ne vous laissez jamais distraire par un tiers. Restez cependant sur vos gardes en regardant aux alentours pendant toute la durée de l'opération afin de ne pas vous faire surprendre.
Voiture (en ville)

En voiture, votre premier réflexe doit être de vous enfermer afin que personne ne puisse ouvrir une portière. Utilisez vos rétroviseurs et votre regard afin de scruter les alentours, notamment à l'arrêt (feu, stop,.). Fermez systématiquement votre voiture même pour quelques secondes.

Ascenseur
Un ou plusieurs individus suspects sont avec vous ? N'hésitez pas à prendre les escaliers ou à attendre le prochain ascenseur.
Cabine téléphonique
Faîtes face à son entrée. Si la porte s'ouvre vers l'intérieur de la cabine, une fois dedans, positionnez votre pied sur le pas de la porte.

Train grande ligne
Cachez et gardez sur vous tout objet précieux. Dans les trains couchettes, gardez la porte ouverte (rappelez vous, vous êtes claustrophobe). Si vous êtes en compagnie de personnes peu attachantes, demandez au contrôleur de changer de place. A défaut, restez stoïque et n'entamez pas de conversation. En cas d'agression criez de toutes vos forces mais ne comptez que sur vous-même.

Avion
Le stress, l'alcool, la drogue ont des effets catastrophiques dans cet environnement clos. Si votre voisin de fauteuil ne vous semble pas très clair, demandez au personnel navigant de changer de place. Sachez néanmoins que le personnel des grandes compagnies aériennes est formé à la maîtrise d'individu dangereux en vol. N'hésitez pas à leur faire part de votre sentiment d'insécurité.et admirez le travail.


ZONES MOYENNEMENT « RISQUEES »

Exposés ou non à la foule, ces lieux imposent une vigilance moyenne.

Transport en commun
Utilisez votre vision périphérique afin de déceler les mouvements. Tendez également l'oreille. Toujours aller du côté de la foule et se positionner de préférence côté couloir. Au mieux adossé contre une paroi.

Rue
Gardez sur vous vos objets précieux ainsi que votre portefeuille. Si vous téléphonez en marchant, pensez à votre kit piéton ou bluetooth. Si vous portez un sac, celui-ci ne doit jamais être dirigé côté rue et tenez le fermement sous votre bras. Marchez d'un pas décidé tout en tendant l'oreille.

Discothèque / Concert
Esprits alcoolisés ou échauffés et cela dégénère en bagarre ou bagarre générale. Repérez les sorties et balayez du regard votre environnement immédiat. Si quelques uns vous semble « excités » changez de place tout en les surveillant de loin. En cas de bagarre générale, mieux vaut s'éclipser en toute hâte. A défaut, restez groupé avec vos amis en faisant en sorte de vous protéger grâce à des tables, chaises, comptoir.

Parking
Souvent déserts, les parkings peuvent faire office de véritable piège. Marchez au milieu de l'allée et faîtes un premier passage vers votre voiture afin de déceler une éventuelle présence. Si une personne approche pour vous demander un renseignement, faîtes lui face de manière assurée en lui répondant, sans sourire. Si celle-ci approche de trop près, prenez une distance de sécurité d'environ 2 mètres et demandez lui fermement de ne pas approcher.


ZONES PEU « RISQUEES »

Votre vigilance doit être activée si une ou plusieurs personnes souhaitent pénétrer chez vous : professionnel d'un métier (plombier, agent télécoms,.), services de police,.

Domicile
La ruse doit être employée afin de vous voler ou vous violenter. Cependant la généralisation des systèmes d'interphones limite les entrées impromptues dans votre résidence ou bâtiment. N'ouvrez pas systématiquement sans savoir qui sonne à votre porte ou interphone. Posez des questions à votre interlocuteur au travers de votre porte ou interphone. Chez vous, vous êtes la seule personne à décider qui doit entrer ou non.

© CSDM - csdm34@free.fr +(33)6 73 38 81 47